Veuillez patienter...

Promotion de l'entrepreneuriat féminin: Marie Raïssa Ahouo plaide pour des mesures incitatives

Par Daniel Nessemon

 

Élue première dauphine Daloa 2017 le 8 avril dernier, Mlle Marie Ahouo Raïssa est une jeune  étudiante de 21 ans, en licence 1 des sciences du langage à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Depuis un moment, la deuxième représentante de la cité des antilopes est déterminée à faire de la promotion de l'entrepreneuriat féminin, plus particulièrement chez  les  femmes démunies, son cheval de bataille si elle est élue Miss Côte d'Ivoire 2017 au soir du 3 juin prochain. 

"En Côte d’Ivoire, moins de 18% des créateurs d’entreprises sont des femmes. Un chiffre extrêmement bas qu’il faut rapidement corriger si l’on veut aller à l’émergence", dira Raïssa.

Et pour cela, espérant décrocher la couronne nationale, elle a déjà de nombreuses solutions pour encourager l'entrepreneuriat féminin. 

" Je recommande que l’on donne le goût de l'entrepreneuriat aux femmes. Ce qui passe par l’accès au crédit et à la mise en place d’un environnement favorable aux affaires. Il est important de faire confiance aux femmes », a-t-elle plaidé.

Il ressort de sa vocation que la femme analphabète ou démunie peut surpasser son handicap pour se faire une place au soleil. "J'ai remarqué que nombreuses, sont les femmes démunies qui n'arrivent pas à entreprendre soit par manque de moyen, soit parce qu'elles sont analphabètes. Ma vision est de leur donner les moyens d'entreprendre afin de s'occuper de leurs familles.

En attendant, la sublimissime  Marie Raïssa se prépare physiquement et moralement pour la finale nationale. Elle fait quelques séances de sport et des soins corporels pour rester toujours belle.