Veuillez patienter...

Carole Koffi, Miss Daloa 2017:  Elle veut engager la répression contre les grossesse en milieu scolaire

Par Daniel Nessemon

Les grossesses en milieu scolaire représentent un problème de santé pour les jeunes filles en même temps qu’elles brisent leur parcours au grand dam de la politique gouvernementale qui vise à accorder les mêmes chances aux jeunes des deux sexes.

C'est pour engager la répression contre ce phénomène que celle qui porte les rênes du haut Sassandra depuis le samedi 8 avril dernier, veut remporter la couronne nationale.

"On constate que chaque année,  le taux de grossesse en milieu scolaire augmente malgré les efforts consentis par le gouvernement ivoirien pour stopper ce fléau", dira-telle. selon la jeune étudiante  en 2e année en Marketing et Vente à l'Université Internationale privée d'Abidjan,  ce phénomène demeure persistant et la pauvreté serait à la base du problème. 

« Il faut que ceux qui enceintent les filles mineures  soient sensibilisés, et comprennent que c’est gravissime les actes qu’ils posent à l’égard des jeunes filles. Si je suis élue Miss Côte d'Ivoire, je  continuerai la lutte en intensifiant les actions déjà mises en place », a renchéri Mlle Carole Koffi. Qui soutient que son élection à Daloa en qualité de Miss Haut Sassandra 2017 a été  une très belle expérience pour elle.

En attendant, la belle antilope du haut Sassandra se prépare pour la finale nationale du 3 juin prochain à travers des exercices physiques et moraux.

A 19 ans, Carole Koffi est la benjamine d'une famille de 5 enfants et réside dans la commune de Koumassi. Elle est passionnée de mode et de danse (coupé-décalé, RnB, Afro-Rap), sans oublier la cuisine avec son plat préféré (le Kédjénou de poulet au riz).